Lignes directrices

Cette section traite des éléments indispensables pour présenter une proposition.

Aperçu du programme

Aperçu du programme

Le Musée virtuel du Canada (MVC) est une importante initiative de collaboration en ligne qui fait la promotion de contenu gratuit et bilingue sur l’histoire, le patrimoine et la culture du Canada auprès du public canadien et international. Le MVC administre les deux programmes d’investissement suivants : Expositions virtuelles et Histoires de chez nous.

Par l’intermédiaire du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles, les organismes candidats créent des produits en ligne qui suscitent l’intérêt de publics de tous âges, aux connaissances et aux intérêts variés.

Un appel de propositions lié au Programme d’investissement pour des expositions virtuelles a habituellement lieu une fois par année. Les propositions sont évaluées selon un processus de sélection compétitif, et une entente est signée avec les établissements sélectionnés.

Toutes les propositions doivent être envoyées à l’aide du formulaire en ligne de présentation d’une proposition, disponible sur le site Web du Musée canadien de l’histoire (MCH), au plus tard à la date limite indiquée. Seules les propositions qui satisfont aux critères obligatoires seront évaluées par le Comité consultatif.

Pour l’appel de propositions de 2017, les organismes candidats sont invités à présenter une proposition pour une nouvelle exposition virtuelle, visite virtuelle, ressource interactive ou ressource éducative sur un sujet qu’ils privilégient.

Les produits en ligne qui reçoivent un financement du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles doivent être offerts en français et en anglais, pendant une période de cinq ans suivant le lancement du produit.

Tous les produits en ligne doivent se conformer aux spécifications techniques du MVC.

NOUVEAU cette année : Une Présentation éclair

Les établissements ont une période de quatre semaines après le lancement de l’appel de propositions pour remplir un bref questionnaire qui leur permettra de présenter leur projet et obtenir une rétroaction. Une seule rétroaction sera fournie par projet.

Cette étape qui permet de présenter une « présentation éclair » est optionnelle.

La date limite pour déposer votre Présentation éclair aux fins de rétroaction est le 19 juillet 2017 à 17 h, heure avancée de l’Est.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Admissibilité

Admissibilité

Les musées canadiens, ainsi que d’autres organismes canadiens voués à l’histoire, au patrimoine et à la culture, y compris les organisations équivalentes de peuples autochtones, sont admissibles aux Programmes d’investissement du Musée virtuel du Canada (MVC).

Pour être admissible, un établissement doit :

  • être public ou privé;
  • être sans but lucratif;
  • exploiter un établissement permanent dans un lieu physique ouvert au public;
  • être administré dans l’intérêt public, et avoir comme but principal de recueillir, de conserver, d’interpréter, d’exposer et de diffuser des collections physiques (des objets, des documents et des spécimens ayant une valeur éducative et culturelle) et/ou un patrimoine culturel immatériel. Cela comprend notamment du matériel artistique, scientifique (vivant ou inanimé), culturel et historique ;
  • un musée, une galerie d’art, un centre d’exposition, un centre culturel, un jardin botanique, un parc zoologique, un aquarium, un planétarium, une société d’histoire, une maison historique, une bibliothèque, des archives, un projet ou un site de préservation, ou un groupe ou une association professionnels ou d’autres organisations répondant aux critères d’admissibilité énoncés ci-dessus[1].

Le Musée canadien de l’histoire (MCH) se réserve le droit de demander une preuve d’admissibilité aux organismes candidats qui soumettent une proposition, et ce, à tout moment au cours du processus d’examen des propositions.

 


[1] Selon les statuts du Conseil international des musées (ICOM) adoptés en 2007, lors de la 21e Conférence générale à Vienne, Autriche : « Le musée est une institution permanente sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public, qui acquiert, conserve, étudie, expose et transmet le patrimoine matériel et immatériel de l’humanité et de son environnement à des fins d’études, d’éducation et de délectation. » Cette définition constitue une référence dans la communauté internationale.

 Date de modification: juin 2017

Back To Top

Restrictions en matière d’admissibilité

Les établissements peuvent soumettre plus d’une proposition. Cependant, le Programme d’investissement pour des expositions virtuelles ne financera pas plus d’une proposition à la fois pour chaque établissement.

Un établissement travaillant actuellement à une production dans le cadre du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles ou du Programme Histoires de chez nous doit lancer son produit final avant qu’une nouvelle proposition soumise par cet établissement puisse être considéré admissible.

Les établissements que le Musée virtuel du Canada (MVC) a déjà financés peuvent présenter une proposition s’ils ont respecté les modalités des ententes précédents.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Présentation éclair

NOUVEAU cette année – Une Présentation éclair

Les établissements ont une période de quatre semaines après le lancement de l’appel de propositions pour remplir un bref questionnaire qui leur permettra de présenter leur projet et obtenir une rétroaction. Une seule rétroaction sera fournie par projet.

Cette étape qui permet de présenter une « présentation éclair » est optionnelle.

Remarque : La date limite pour déposer votre Présentation éclair aux fins de rétroaction est le 19 juillet 2017 à 17 h, heure avancée de l’Est.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Facteurs pris en considération pour l’examen de la Présentation éclair

Lors de l’examen de la Présentation éclair, les membres du comité consultatif tiennent compte du potentiel des points suivants :

  • le sujet couvre un aspect important de l’histoire, de la culture ou du patrimoine canadien;
  • le sujet, l’histoire, la mise en récit et/ou l’approche revêtent un intérêt considérable pour les Canadiens;
  • l’expérience souhaitée favorise la participation, la délectation et/ou l’apprentissage;
  • la ou les technologie(s) utilisée(s) convient(nent) à la mise en récit et à l’expérience que l’on souhaite faire vivre;
  • l’approche est créative et/ou originale;
  • les bonnes personnes sont à bord.

Les commentaires porteront sur les forces et faiblesses du projet par rapport aux facteurs énumérés ci-dessus.

Remarque : Les rétroactions seront transmises aux établissements par téléphone entre le 16 août 2017 à 9 h, heure avancée de l’Est et le 25 août 2017 à 16 h, heure avancée de l’Est. Un résumé écrit de la rétroaction et des commentaires du comité n’est pas fourni.

 Date de modification : juin 2017

Back To Top

Processus d'évaluation

Processus d’évaluation des propositions

À chaque appel de propositions, le financement total que demandent l’ensemble des établissements dépasse de loin le budget du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles.

Le Musée virtuel du Canada (MVC) examine toutes les propositions admissibles pour s’assurer qu’elles respectent ses exigences, y compris les critères obligatoires mentionnés ci-dessous. Les propositions qui respectent les critères obligatoires sont ensuite évaluées par le Comité consultatif du MVC par rapport aux critères pondérés afin de déterminer si elles seront ou non recommandées aux fins de financement. Le MVC prépare également des sommaires des propositions afin de faciliter le travail du Comité consultatif.

Le processus d’évaluation comprend des évaluations individuelles et des discussions de groupe. Une décision concernant les propositions qui devraient faire l’objet d’un financement est rendue lors de la réunion annuelle du Comité consultatif du MVC.

Une fois l’appel de propositions clos, le processus d’évaluation prend six mois, ce qui comprend l’évaluation par le Comité.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Comité consultatif du MVC

Le Comité consultatif du Musée virtuel du Canada (MVC) est composé de spécialistes provenant de l’interne et de l’externe. Le rôle du Comité consiste à examiner et à fournir une rétroaction sur la « présentation éclair » ainsi qu’à évaluer les propositions présentées au Programme d’investissement pour des expositions virtuelles. Le Comité tient compte des résultats souhaités du programme et des critères précis énoncés plus bas et il formule des recommandations au Musée canadien de l’histoire (MCH) en ce qui concerne les propositions qui devraient faire l’objet d’un financement par le MVC.

Le MCH conclut des ententes avec les établissements pour développer les productions proposées dès que les recommandations du Comité consultatif sont reçues et approuvées par le MCH. En raison de sa responsabilité à l’égard du public, le MCH se réserve le droit de rejeter les recommandations du Comité consultatif.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Critères d’évaluation

Les propositions sont évaluées non seulement en fonction de leur bien-fondé, mais également en tenant compte d’autres contenus existants et proposés, afin de garantir un équilibre au sein du Musée virtuel du Canada (MVC) entre les disciplines et les thèmes, les manières de présenter du contenu et les publics cibles.

Les critères ci-dessous sont utilisés dans le cadre du processus d’évaluation. Certains critères sont obligatoires, tandis que d’autres constituent des facteurs dont le Comité consultatif tient compte lorsqu’il fait son choix parmi les propositions présentées. Le Comité se réserve le droit de préciser les critères au fur et à mesure de l’évolution du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles.

Pour l’appel de propositions de 2017, les organismes candidats sont invités à présenter une proposition pour une nouvelle exposition virtuelle, visite virtuelle, ressource interactive ou ressource éducative sur un sujet qu’ils privilégient.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Critères obligatoires

Pour passer à l’étape de l’évaluation, les propositions doivent répondre aux critères ci-dessous :

  • Le produit décrit dans la proposition doit offrir une expérience en ligne complète indépendamment d’un contexte précis ou d’un endroit physique.
  • Le produit doit être réalisé dans les deux langues officielles.
  • La proposition doit être reçue avant la date limite du 25 octobre 2017  à 17 h, heure avancée de l’Est. Après une revue préliminaire, le MVC communiquera avec les établissements dont les propositions seront incomplètes.  Ces derniers auront la possibilité de répondre en temps opportun.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Critères pondérés

Les propositions doivent répondre clairement aux critères ci-dessous afin de faciliter le processus d’évaluation.

Seules les propositions qui ont obtenu une note d’au moins 70 points seront retenues pour un éventuel investissement.

Contenu (maximum de 35 points)

Le contenu du produit en ligne démontre une exploration dynamique de la diversité de l’histoire, du patrimoine ou de la culture du Canada de façon à intéresser un large éventail de Canadiens.  Le projet pourrait inclure un sujet lié à des événements, des personnages célèbres ou des mouvements historiques, culturels ou scientifiques importants ; des événements ou questions d’actualité ; au tourisme et aux loisirs ; ou d’autres sujets.

Le contenu présente des renseignements qui font autorité provenant de sources fiables existantes et nouvelles sur divers aspects de l’histoire, du patrimoine et/ou de la culture à l’échelle locale, régionale ou nationale. La proposition démontre une approche créative et originale dans la présentation du sujet. Le contenu tient compte des besoins et des préférences du ou des publics cibles tels qu’identifiés, ainsi que des résultats prévus.

Le contenu appuie la mission de l’établissement.

Technologie (maximum de 25 points)

L’approche technologique du produit en ligne exploite la technologie numérique pour présenter le contenu et proposer une expérience qu’on ne serait pas en mesure d’offrir dans un espace physique ou via des méthodes ou médias traditionnels.

La proposition précise les technologies particulières à utiliser ainsi que la manière dont elles contribueront à améliorer l’expérience globale du visiteur.

Une explication claire doit être donnée quant à la manière dont la technologie soutient les résultats identifiés pour le public cible.

Capacité d’exécution (maximum de 25 points)

Le plan de production produit en ligne (calendrier et budget) et les lettres des partenaires démontrent la capacité de l’organisme candidat à réaliser le projet tel qu’il est proposé. L’expertise et l’expérience pertinentes de l’organisme candidat et des partenaires seront également prises en considération.

Le plan démontre une compréhension claire des étapes, des tâches et des coûts requis pour réaliser et présenter le produit en ligne. Il comprend des éléments tels que la recherche, les collections, l’affectation des ressources (humaines et financières), la gestion des relations avec les partenaires, la participation communautaire, les heures de travail requises, la coordination de la technologie de l’information et la livraison du produit final dans les deux langues officielles.

Le plan montre également comment les candidats complèteront les diverses étapes du cycle de gestion de projet, avant et après le lancement, comme la planification, l’exécution, la surveillance des échéanciers, le contrôle de la qualité, la gestion des risques, les évaluations périodiques, le marketing, la modération du contenu généré par les utilisateurs et des commentaires fournis par les utilisateurs, et la préparation d’un rapport final.

Partenariats (maximum de 15 points)

Le projet de produit en ligne nécessite l’établissement de partenariats avec d’autres organismes publics et/ou privés ayant une expertise reconnue directement liée au contenu, aux aspects techniques et/ou aux approches éducatives du produit.

Les partenaires acceptent d’unir leurs efforts et leurs ressources à ceux de l’établissement principal afin de réaliser l’objectif commun de rejoindre les publics en ligne. Ils acceptent également de partager les risques potentiels et autres avantages possibles du projet.

Remarque : Les organismes sont considérés comme des partenaires s’ils contribuent financièrement ou en nature à la réalisation du projet. Les parties qui reçoivent un paiement pour les services rendus, ou les parties qui soutiennent le projet sans y contribuer, ne sont pas considérées comme des partenaires.

Les partenaires doivent s’engager à participer au projet en signant une lettre qui précise clairement en quoi consistera leur contribution. Les lettres doivent être numérisées et jointes à la soumission.

La lettre signée devra :

  • préciser la durée du partenariat ;
  • confirmer le montant de toute contribution en argent ;
  • décrire tout soutien en nature et en préciser la valeur ;
  • indiquer la collection ou le contenu auquel le partenaire donne accès ou décrire l’expertise ou les services fournis.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Critères d'investissement

Critères d’investissement du MVC

Le Programme d’investissement pour des expositions virtuelles offre un financement maximal de 250 000 $ par production (taxes applicables en sus). Ceci inclut des projets dont l’envergure se situe entre 50 000 $ et 150 000 $.L’investissement maximal total disponible pour tout appel de propositions s’élève à 2 000 000 $.

Tous les établissements qui reçoivent du financement dans le cadre d’un accord avec le Musée canadien de l’histoire (MCH) doivent satisfaire aux critères d’admissibilité s’appliquant aux candidats.

Des spécifications techniques ont été établies pour les produits en ligne du Musée virtuel du Canada (MVC). Celles-ci font partie intégrante de toutes les ententes du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles et devraient être prises en compte dans le plan de production (calendrier de production et budget).

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Calendrier de production

Veuillez établir un calendrier de production complet, incluant les grandes phases et activités principales du projet en tenant compte également des délais de révision par le Musée virtuel du Canada (MVC), selon les modalités ayant trait aux produits livrables.

Le calendrier de production doit :

  • être formaté pour que toutes les pages soient imprimées clairement et lisiblement sur papier 11 po sur 17 po, en orientation paysage;
  • être enregistré en tant que PDF;
  • être structuré autour des cinq phases du projet, des produits livrables clés et des révisions décrits à la section Produits livrables;
  • préciser la durée et les responsabilités pour chaque tâche ou activité.

Les tâches et activités comprennent, entre autres :

  • Planification
    • établir l’équipe du projet;
    • valider le calendrier de production avec les membres de l’équipe et les partenaires;
    • finaliser le budget du projet;
    • embaucher/allouer les ressources du projet;
    • gérer les ressources et les partenariats;
    • établir et gérer des comités consultatifs;
    • Susciter et gérer la participation communautaire;
    • confirmer les contrats (recherche, curation, conception, etc.);
    • allouer du temps pour le suivi du projet, du calendrier et du budget;
    • établir les protocoles d’essai et de contrôle de la qualité.
  • Élaboration et production du contenu
    • mener des recherches de contenu;
    • élaborer un plan d’interprétation;
    • confirmer la disponibilité des collections, des artefacts et des objets;
    • se procurer tous les documents, éléments visuels, audio, vidéo et photographiques, et autres éléments;
    • obtenir les autorisations relatives aux droits d’auteur et les licences;
    • écrire les textes (interprétation, légendes, textes de remplacement, transcriptions, information, métadonnées);
    • traduire les textes;
    • réviser les textes dans toutes les langues;
    • corriger les textes dans toutes les langues;
    • produire les éléments visuels (illustrations, cartes, etc.);
    • numériser tous les éléments requis;
    • produire les éléments graphiques préliminaires et finaux pour le design/les éléments multimédias/les animations/les jeux/les éléments interactifs.
  • Élaboration et production des éléments techniques
    • élaborer les documents de planification technique (architecture de l’information, diagrammes de flux du site, plans du site, etc.);
    • élaborer les maquettes fonctionnelles, la conception et la présentation du produit;
    • lancer la programmation et la production (côté utilisateur : HTML, CSS, jquery, etc.; côté serveur : php, base de données, API);
    • assurer la personnalisation du SGC;
    • faire les tests nécessaires afin que le produit en ligne réponde aux exigences d’accessibilité énoncées dans les spécifications techniques du MVC;
    • effectuer les contrôles de la qualité et corriger tout enjeu et bogue;
    • effectuer intégration et déploiement.
  • Évaluation du public
    • effectuer des évaluations préliminaires ou ciblées sur le concept, le contenu et/ou la conception du site;
    • effectuer une évaluation préalable du contenu et/ou de la conception;
    • effectuer une évaluation formative du contenu et/ou de prototypes;
    • communiquer les résultats de l’évaluation;
    • modifier et corriger le produit.
  • Déploiement, lancement et maintenance
    • planifier et élaborer les activités de promotion;
    • produire le rapport définitif et la documentation;
    • vérifier tous les liens;
    • recueillir et communiquer les statistiques Internet.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Budget

Les établissements candidats doivent utiliser le gabarit de budget (XLSX) fourni pour établir le budget du produit en ligne :

  • inclure les coûts de toutes les tâches et activités du calendrier de production;
  • indiquer les coûts qui seront couverts par le Musée virtuel du Canada (MVC), l’établissement principal, les partenaires et d’autres contributeurs;
  • lors de l’attribution de coûts au MVC, se référer aux sections Frais admissibles et Frais inadmissibles;
  • sous « Notes », inclure de l’information justifiant la base des calculs (p. ex., coûts par heure, coûts par jour) et une description des services;
  • joindre tout document de soutien indiquant que les éléments budgétaires ont été calculés de façon responsable;
  • joindre le budget à la soumission.

Remarque : Le MVC n’investira pas plus de 250 000 $ (sans compter les taxes applicables) par production.

Les catégories et éléments dans lesquels les renseignements budgétaires doivent s’inscrire sont précisés dans le gabarit de budget comme suit :

  • Frais de coordination
    • Gestion de projet/Coordination
    • Services administratifs et fournitures
  • Formation ou perfectionnement des compétences
    • Formation ou perfectionnement des compétences
  • Élaboration du contenu
    • Rédaction/Recherche
    • Élaboration et présentation du contenu
    • Contenu éducatif
    • Paiement des droits
  • Production du contenu/site
    • Numérisation
    • Éléments graphiques/Design/Illustrations
    • Audio
    • Vidéo
    • Texte
    • Photographie
    • Développement de produits en ligne
    • Matériel/Logiciel
  • Test et évaluation du contenu
    • Validation du contenu
    • Groupes d’évaluation/de discussion
    • Comité consultatif (Aînés)
    • Sondage auprès d’auditoires
  • Traduction et révision
    • Traduction et révision dans les langues officielles
    • Traduction et révision dans les langues supplémentaires
    • Révision comparative
  • Frais de déplacement
    • Frais de déplacement
  • Marketing
    • Marketing
  • Autre
    • Autre

Il est fortement recommandé de s’assurer que tous ceux qui travailleront à la réalisation multimédia de la production se soient familiarisés avec les spécifications techniques du MVC afin de veiller à ce que les allocations budgétaires soient appropriées afin de garantir la conformité.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Frais admissibles

En calculant l’investissement demandé au Musée virtuel du Canada (MVC) pour élaborer les produits en ligne, les établissements qui font une demande de financement peuvent inclure les frais admissibles suivants :

  • la recherche et les préparatifs entourant l’élaboration et la présentation de contenu;
  • les frais associés aux composantes éducatives (coûts salariaux ou contractuels);
  • les frais de coordination;
  • les coûts salariaux ou contractuels directement associés à la création de contenu pour le MVC;
  • les évaluations faisant appel aux publics cibles;
  • les frais de numérisation, y compris l’affranchissement des droits et la documentation;
  • les frais de création (y compris la production média, le développement Web et technique, le développement pour se conformer aux normes sur l’accessibilité, ainsi que l’intégration technique et la mise en œuvre);
  • le paiement des droits aux artistes ou à d’autres titulaires de droits d’auteur pour l’utilisation de leurs œuvres;
  • la traduction du contenu dans l’autre langue officielle et la révision des traductions (voir l’annexe B pour obtenir des conseils sur l’estimation des frais de traduction);
  • la traduction dans d’autres langues peut être admissible selon le projet;
  • la formation ou le perfectionnement des compétences qui sont directement liés à l’élaboration du produit en ligne et qui offriront des avantages à long terme aux établissements et organismes participant au projet;
  • les coûts initiaux associés à l’établissement des fonctionnalités de modération d’une production proposée en ce qui a trait aux technologies sociales utilisées pour améliorer l’expérience du visiteur par rapport au contenu de la production proposée;
  • les frais de déplacement, s’il est prouvé qu’ils sont essentiels à l’exécution du projet;
  • les frais engagés par d’autres organismes partenaires de l’organisme candidat en ce qui a trait à la proposition de produit en ligne peuvent être admissibles, si les frais se rattachent directement à l’élaboration du produit en ligne;
  • les frais liés aux logiciels ou au matériel (p. ex. les scanneurs numériques) qui sont directement liés à la production du contenu destiné au MVC.

Les autres frais proposés sont examinés en fonction de leur bien-fondé, dans le cadre de propositions précises. Le principal critère est de savoir si les frais sont essentiels et directement liés à la production en ligne.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Frais non admissibles

Le Musée virtuel du Canada (MCV) n’investit pas dans les frais suivants :

  • la création de sites Web institutionnels;
  • l’informatisation des enregistrements ayant trait à la gestion des collections;
  • les coûts liés au développement des applications mobiles natives;
  • les ordinateurs, lecteurs de disque dur externes, cartes mémoire et serveurs;
  • les imprimantes;
  • les graveurs de CD et DVD;
  • le matériel d’appoint (p. ex. CD et DVD);
  • les appareils mobiles (p. ex. téléphones intelligents, tablettes) ainsi que les plans de données ou de service;
  • les coûts courants associés au suivi et à la validation des technologies sociales utilisées dans les produits après leur lancement;
  • les frais de marketing et de promotion (y compris le personnel des communications);
  • l’impression de documents comme les documents pédagogiques complémentaires (p. ex. trousses à l’intention des enseignants);
  • la création de nouvelles œuvres d’art (à l’exception des graphiques Web);
  • la location de bureaux;
  • l’entretien du site Web;
  • l’inscription à des moteurs de recherche;
  • l’enregistrement du nom de domaine;
  • l’hébergement du site Web;
  • les frais de contingence, les frais divers non justifiés et les frais généraux.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Produits livrables

Produits livrables

Cinq produits livrables remis au fil des cinq phases seront requis une fois votre proposition acceptée en vertu du Programme d’investissement pour des expositions virtuelles. Chaque produit devra faire l’objet d’au moins une révision par le Musée virtuel du Canada (MVC).

Phase 1 – Premier produit livrable – Plan de production

Une réunion de démarrage entre l’établissement et le MVC doit avoir lieu au début de cette phase.

Le plan de production comprend :

  • Mise à jour de la description détaillée du projet, au besoin;
  • Un calendrier de production révisé;
  • Un budget révisé;
  • S’il y a lieu, le plan de production mis à jour auquel sont intégrées les modifications exigées par le MVC à la suite de la validation du contenu et des exigences techniques. Veuillez noter que chaque période de validation par le MVC au cours de la phase 1 peut prendre jusqu’à 10 jours ouvrables;
  • Une facture correspondant à 30 % de l’investissement total lorsque la dernière mise à jour du Plan de production est approuvée.

Phase 2 – Deuxième produit livrable – Plan d’interprétation

Le plan d’interprétation comprend :

  • Grille de contenu – plan clair et détaillé du contenu;
  • Messages – messages principaux, secondaires et tertiaires;
  • Échantillons de textes – échantillon de chaque type de texte (titre, introduction, textes principaux, légendes, étiquettes, transcription descriptive, texte interactif, texte de remplacement, sous‑titrage codé, etc.);
  • Échantillon de traduction – échantillon de 250 mots du texte du contenu principal traduit et révisé dans la deuxième langue officielle;
  • Définition du public cible – preuve de l’élaboration du contenu en fonction des besoins du public cible;
  • Diagramme d’architecture de l’information (AI) – élaboré en collaboration avec l’équipe technique du produit en ligne, schéma visuel de l’organisation structurelle de tous les éléments mentionnés dans la grille de contenu;
  • Liste d’améliorations – liste des caractéristiques clefs ou des fonctionnalités qui enrichissent le produit en ligne au‑delà de pages de texte et d’images de base. La liste doit décrire la fonctionnalité et la manière dont elle devrait réagir et préciser les technologies ou les produits qui seront utilisés pour mettre en œuvre la fonctionnalité;
  • S’il y a lieu, le plan d’interprétation mis à jour auquel sont intégrées les modifications exigées par le MVC à la suite de la validation du contenu et des exigences techniques. Veuillez noter que chaque période de validation par le MVC au cours de la phase 2 peut prendre jusqu’à 20 jours ouvrables;
  • Une facture correspondant à 15 % de l’investissement total lorsque la dernière mise à jour du plan d’interprétation est approuvée.

Phase 3 – Troisième produit livrable – Version préliminaire

La version préliminaire comprend :

  • Un prototype en ligne fonctionnel correspondant au diagramme d’architecture de l’information, composé du contenu présenté dans la grille fournie à la phase 2. Le prototype doit présenter au minimum les sections suivantes, dans au moins une des langues officielles :
    • la page d’accueil;
    • une page secondire;
    • trois autres pages de contenu;
    • la page du plan du site;
    • le générique;
    • la page de commentaires;
    • le logo du MVC;
    • des exemples concrets de la mise en œuvre de Google Analytics;
    • tous les éléments de navigation obligatoires;
    • des exemples de chaque type d’éléments multimédias et interactifs qui ont été décrits dans la description du produit en ligne;
    • la version préliminaire doit être constituée de contenu identifié dans la phase précédente. Le contenu modifié et supplémentaire est acceptable;
    • des liens aux espaces réservés correspondants dans la seconde langue officielle.
  • Un rapport d’évaluation formative portant sur la version préliminaire du produit en ligne. L’évaluation formative est réalisée auprès d’un échantillon du public cible durant le développement d’un produit afin d’en améliorer la version finale;
  • S’il y a lieu, la version préliminaire mise à jour du produit en ligne à laquelle sont intégrées les modifications exigées par le MVC à la suite de sa validation des aspects techniques et du contenu de la version préliminaire. Veuillez noter que chaque période de validation par le MVC au cours de la phase 3 peut prendre jusqu’à 20 jours ouvrables;
  • Une facture correspondant à 20 % de l’investissement total lorsque la dernière mise à jour de la version préliminaire est approuvée.

Phase 4 – Quatrième produit livrable – Version développée

La version développée comprend :

  • Une version développée unilingue entièrement fonctionnelle du produit en ligne fondée sur le plan d’interprétation et la version préliminaire approuvés dont tout le contenu est achevé et fonctionnel, avec emplacements réservés et liens actifs vers le ou les sites dans l’autre langue officielle.
  • S’il y a lieu, une version révisée et modifiée de l’échantillon de traduction fourni à la phase.
  • Trois (3) images
  • Un formulaire de création de page de renvoi fourni par le musée, avec des images associées et une description de projet.
  • S’il y a lieu, la version développée mise à jour du produit en ligne à laquelle sont intégrées les modifications exigées par le MVC à la suite de sa validation des aspects techniques et du contenu de la version développée. Veuillez noter que chaque période de validation par le MVC au cours de la phase 4 peut prendre jusqu’à 20 jours ouvrables.
  • Une facture correspondant à 15 % de l’investissement total lorsque la dernière mise à jour de la version développée est approuvée.

Phase 5 – Cinquième produit livrable – Version finale

La version finale comprend :

  • Une version finale entièrement fonctionnelle bilingue (ou multilingue) du produit en ligne qui satisfait à toutes les spécifications techniques et à celles liées au contenu. La version finale est basée sur la version unilingue du produit présenté à la fin de la phase précédente ; tout le contenu achevé et fonctionnel dans toutes les langues intègre les modifications indiquées par le MVC à la suite de sa validation de la version développée;
  • S’il y a lieu, le formulaire de création de page de renvoi mis à jour par le musée, avec des images associées et une description de projet;
  • S’il y a lieu, la version finale mise à jour du produit en ligne auquel sont intégrées les modifications exigées par le MVC à la suite de sa validation des aspects techniques et du contenu de la version finale. À noter que chaque période de validation par le MVC à la phase 5 peut prendre jusqu’à 20 jours ouvrables;
  • Une copie numérique du produit en ligne, dans toutes les langues, y compris les fichiers sources finaux;
  • Le rapport de dépenses définitif. Ce rapport doit être créé à partir du budget révisé remis à la phase 1 et doit indiquer les dépenses anticipées et actuelles encourues par tous les participants (MVC, établissement principal, partenaires et autres);
  • Une facture correspondant à 20 % de l’investissement total, après approbation de tous les produits livrables de la phase 5.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Lien vers le MVC

Un lien vers le Musée virtuel du Canada (MVC) est requis pour accroître la visibilité de votre établissement et de votre produit en ligne au moyen des moteurs de recherche.

Le Musée canadien de l’histoire (MCH) établit un lien vers le site de votre établissement lorsque le nom ou le contenu de votre établissement apparaît dans le site du MVC. Pour les moteurs de recherche, ces liens réciproques soulignent leur relation, ce qui augmente leur visibilité sur le Web.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Obligations après le lancement

Il y a des obligations subséquentes après le lancement d’un produit en ligne. Les établissements principaux sont tenus :

  • d’effectuer des vérifications trimestrielles de tous les hyperliens et de faire les corrections nécessaires;
  • de répondre aux commentaires du public en temps opportun;
  • S’assurer de gérer et de maintenir l’infrastructure de l’exposition (y compris le paiement des frais pour les services d’accueil connexes) de façon soutenue pendant la durée de la présente entente afin d’assurer que les interruptions de la présentation de l’exposition soient limitées, voire nulles.
  • L’approbation du MVC est requise pour apporter des changements au produit en ligne.
  • Fournir au MVC un accès en lecture seule au compte « Google Analytics » du produit en ligne et répondre aux demandes du MVC pour les statistiques utilisateurs, si nécessaire.

 

 

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Annexe A: Investissement des organismes candidats et de leurs partenaires

Annexe A : Investissements de l’organisme candidat et de ses partenaires

Les organismes candidats qui soumettent une proposition afin que le Musée virtuel du Canada (MVC) investisse dans leur produit en ligne doivent démontrer l’existence d’autres investissements. Aucun montant minimal n’a été établi pour ces investissements et il n’est pas nécessaire qu’il s’agisse d’une contribution financière directe. Les investissements reconnus comme valides comprennent :

  • la valeur du temps consacré par le personnel, les bénévoles ou d’autres partenaires à la réalisation du projet (à condition que ces frais n’aient pas été inclus dans la demande de financement présentée au MVC);
  • la valeur de la propriété intellectuelle offerte gratuitement au public dans le cadre du projet en ligne. (Remarque : cela ne suggère pas un transfert de la propriété intellectuelle ou l’usage exclusif; la valeur attribuée représente les droits qui auraient pu être versés si le MVC s’était vu attribuer une licence pour les éléments d’information compris dans les ressources.) Des conseils concernant la formule à utiliser pour calculer la valeur du financement figurent à l’annexe B;
  • la valeur de la promotion du produit au moyen de bulletins d’information, d’annonces ou d’autres activités de promotion de l’établissement. Pour être admissible, la promotion doit clairement mentionner que la production fait partie du MVC. Des conseils concernant la formule à utiliser pour calculer la valeur du financement figurent à l’annexe B;
  • la valeur des contributions en nature (p. ex. équipement et services) des partenaires externes;
  • la contribution financière de l’organisme candidat et de ses partenaires à l’égard du projet.

Date de modification : juin 2017

Back To Top

Annexe B : Lignes directrices concernant le calcul des coûts et des valeurs

Annexe B : Lignes directrices concernant le calcul des coûts et des valeurs

Traduction

Selon le traducteur, les coûts peuvent être établis en fonction d’un tarif horaire ou d’un tarif au mot. Pour réviser une traduction, un tarif horaire constituerait la norme. Il faut savoir que la rapidité et l’exactitude de la traduction sont directement liées à la qualité de la rédaction dans la langue de départ. Par conséquent, il pourrait être plus rentable de faire réviser la version originale par un rédacteur professionnel avant la traduction. De même, une traduction de piètre qualité nécessitera plus de temps et d’efforts à l’étape de la révision. Par conséquent, toutes les estimations devraient être traitées comme des approximations.

Tarifs horaires :

Les coûts de révision varient entre 40 $ et 75 $ l’heure ; 65 $ est le coût habituel.

(Nombre estimé de mots à l’heure pour la révision : 500).

Au mot :

Les coûts de traduction varient entre 0,20 $ et 0,35 $ le mot ; 0,30 $ est le coût habituel.

Au moment de calculer le coût de la traduction, n’oubliez pas que la traduction sera exigée pour tous les textes, y compris des éléments complémentaires, notamment les textes de navigation, les textes de remplacement, les transcriptions audio et vidéo, les métadonnées et les mots-clés.

Propriété intellectuelle/droits d’auteur

Dans le cadre du financement d’une production, les organismes candidats peuvent demander que l’on reconnaisse la valeur de la propriété intellectuelle qu’ils mettent gratuitement à la disposition du public. Les formules qui suivent pour le calcul des valeurs sont fondées sur des transactions commerciales moyennes.

Remarque : ces formules ne sont pas destinées à servir de lignes directrices dans les négociations des établissements avec des tiers pour l’acquisition de droits.

Dans de tels cas, les tarifs négociés avec des sociétés de gestion collective ou des détenteurs de droits individuels devraient s’appliquer.

Dans le cas des images, la formule est fondée sur le droit de licence moyen que paient les producteurs multimédias pour l’utilisation d’une image dans un produit multimédia à diffusion mondiale. Pour l’information sous forme de texte, la formule est fondée sur les droits moyens payés aux rédacteurs par la redevance Access Copyright pour les droits de transmission/reproduction sur Internet. Les formules pour les séquences audio et vidéo sont généralement fondées sur les droits de licence commerciaux, en tenant compte de la grande variation des tarifs associés à l’utilisation sur Internet.

Images : 150 $ x nombre estimatif d’images à inclure dans le produit

Texte : 375,10 $ par estimation de 500 mots pour le produit

Séquences audio : 8,30 $ la minute

Séquences vidéo : 30 $ la seconde

Marketing

Bien que le Musée virtuel du Canada (MVC) n’investisse pas dans les coûts liés au marketing et aux communications, les organismes candidats peuvent accroître le niveau de mérite de leur proposition s’ils démontrent des efforts de marketing et de communication. La valeur de ces efforts devrait être chiffrée et figurer dans le budget de la proposition, sous les contributions de financement (en nature ou financières) de l’établissement principal ou de tout autre partenaire.

Sans s’y limiter, les activités de marketing et de communication suggérées sont les suivantes :

En ligne :

  • optimisation pour les moteurs de recherche et marketing pour les moteurs de recherche;
  • colonisation des médias sociaux;
  • promotion dans les bulletins électroniques (avec hyperliens);
  • bannières publicitaires sur des sites externes.

Hors ligne :

  • communiqués de presse et bulletins;
  • campagnes publicitaires dans les médias;
  • activités de lancement (cérémonies, réceptions, etc.);
  • création et distribution ciblée de matériel promotionnel;
  • présentations du contenu du MVC dans les écoles, lors de rencontres des membres de l’établissement, et aux visiteurs et autres groupes;
  • commandites.

Puisque le produit est accessible et consommé en ligne, une proportion de 70:30 pour les activités en ligne est recommandée. Dans tous les cas, les tactiques doivent comporter une reconnaissance ou une visibilité acceptable du MVC.

Date de modification : juin 2017

Back To Top